Magazines 2017 Jan - Feb Les églises peuvent-elles faire mieux pour nos aînés?

Les églises peuvent-elles faire mieux pour nos aînés?

01 January 2017 , 2017 Jan - Feb By Lisa Hall-Wilson

Beaucoup d'aînés estiment qu'il n'y a pas de place pour eux à l'église. Comment cela peut-il changer?

Traduit par François Godbout. Ce texte en anglais

Je me souviens encore du tournoi annuel de croquignole pour les jeunes et les aînés à notre église quand j'étais jeune. Mon partenaire et moi avons affronté M. Pierce, un ancien combattant qui avait perdu un doigt, et M. Brown, un agriculteur aux cheveux gris. Ils nous ont écrasés. Tout en plaçant leurs disques aux endroits stratégiques, ils nous racontaient des histoires et nous interrogeaient sur nos intérêts, nos plans pour l’avenir et nos besoins de prières. Par la suite, nous parlions souvent avec eux le dimanche matin.

Le tournoi annuel de croquignole était amusant, mais quelque chose de plus important se passait. Les aînés n'étaient plus des têtes grises « effrayantes » et sans nom pour les jeunes. Ils étaient plutôt M. Pierce, dont la femme était très malade, et M. Brown, qui m'a appris combien il était important d'être reconnaissant pour au moins une chose chaque jour. Ils se tenaient au courant de nos activités sportives, de nos emplois à temps partiel et de nos résultats aux examens.

Je croyais que c'était arrivé une pratique dans toutes les églises, mais je sais maintenant que ce n'est pas le cas. Beaucoup d'églises ont la plupart de leurs ministères par groupe d'âge et la plupart du temps, il semble que les âges ne se rencontrent pas ou ne s'entraident pas.

En préparant cet article, j’ai parlé avec des personnes âgées de partout au pays, et bon nombre d'entre elles m'ont dit qu'elles estimaient qu'il n'y avait pas de place significative pour elles dans l'église. Beaucoup se sont élevés contre le culte moderne et l'absence de silence contemplatif planifié dans les cultes. Certaines se plaignaient que les gens portaient des vêtements décontractés comme des jeans à l'église - elles trouvaient cela irrespectueux. Beaucoup ont dit qu'elles n'inviteraient pas leurs amis qui ne vont pas à l’église à une assemblée du dimanche matin, parce que les offices religieux sont trop bruyants et confus.

Marion Goertz, thérapeute matrimoniale et familiale agréée à Toronto, entend souvent ces sentiments dans sa propre pratique lorsqu'elle parle avec des personnes âgées. « Je pense que si la santé est là, la santé du corps et de l'esprit, les gens d'un certain âge ont une opinion forte et n'ont pas peur de la partager. Vous entendrez souvent une diatribe contre la désinvolture [de l'église] », dit-elle.

Porter un jean et avoir parfois de la musique forte et contemporaine dans les offices religieux ne va probablement pas changer de sitôt. Et bien sûr, ces choses ne dérangent pas tous les aînés. Mais comment les églises peuvent-elles mieux servir les personnes âgées qui peuvent se sentir brimées - et aussi donner aux personnes âgées l’occasion de servir au sein de l’église, en les reconnaissant comme des membres doués qui ont beaucoup à offrir?

Selon un rapport du Recensement de 2011 de Statistique Canada, l'espérance de vie moyenne au Canada a augmenté de 24,6 ans depuis 1921, les aînés demeurant actifs et en santé jusqu'à au moins 70 ans. Dans ce même rapport, on pouvait lire que les centenaires étaient le deuxième groupe d'âge qui augmentait le plus rapidement au Canada.

Capables et désireux, mais exclus

Seniors-Huddle.jpgÂgé de plus de 70 ans, Lyle Pennington fréquente l'University Alliance Church à Lethbridge, en Alberta. Au cours des trois dernières années, il a effectué des missions de construction au Swaziland, en Afrique du Sud, au Bénin et en Arménie. Il est capable et désireux, mais il dit qu'il n'y a pas d'occasions pour lui de servir dans sa propre église.

« Les personnes plus âgées ont été relevées de leurs fonctions. C'est vraiment triste, dit-il. Nous avons des jeunes qui enseignent aux jeunes et des personnes âgées qui enseignent aux personnes âgées. Il n’y a pas de transfert d’expérience d’une génération à la suivante - pas de mentorat. Paul a fait ça avec Timothée, mais ce n’est plus permis. »

Noreen Edmonson, 67 ans, est une infirmière retraitée vivant à Moose Jaw, en Saskatchewan. Elle dit que son église offre beaucoup d'activités pour les aînés, des dîners et des réceptions de crème glacée et des chants d'hymnes à l'ancienne, qu'elle aime beaucoup. Cependant, elle veut contribuer au ministère, pas seulement être servie. Elle s'est rendue en mission en Haïti et planifie randonnées sac au dos d’une semaine. « Il n'y a pas beaucoup d'occasions pour les aînés de servir dans l'église. On nous demande seulement un soutien financier. »

Noreen a joué de la flûte le dimanche matin à sa dernière église pendant 57 ans, mais n'a trouvé aucune place pour elle dans le ministère de la musique à sa nouvelle église. « J'ai approché le pasteur en charge de la louange, qui est aussi le pasteur des jeunes, et la réponse que j'ai eue fut que la flûte n’a pas sa place dans le genre de musique qu'ils jouent. J'ai l'impression que je pourrais être plus intégrée et j'aimerais vraiment l'être, mais je ne sais pas quoi faire. »

Les relations sont cruciales

Marion Goertz, affirme que les relations sont essentielles pour aider les aînés à se sentir connectés et à faire partie de la communauté religieuse. « Prenez le temps de les connaître. C’est une forme de respect qui dit ‘Nous voulons savoir ce que vous pensez. Qu'est-ce qui vous aiderait?’ dit-elle. Posez-leur la question : 'Vers quoi votre vie spirituelle évolue-t-elle et comment pouvons-nous vous accompagner?’ »

Edmund Oliver coordonne le ministère des aînés de la Hope Christian Reformed Church à Brantford, en Ontario. L'église offre deux groupes d'aînés différents qui sont populaires - un groupe est plus social et l'autre se concentre sur l'étude et la discussion biblique intentionnelle. « Nous ciblons les personnes de 55 ans et plus, et franchement, nous avons du mal à intéresser les plus jeunes parmi les aînés. »

Ruth Waring fréquente la Fairview Baptist Church à Lindsay, en Ontario, et se dit l'une de ces traînardes qui hésitent à « monter en grade ». « Je n'aime vraiment pas à me considérer comme une aînée, même si je vais de temps en temps aux événements organisés à leur intention. »

Ruth Waring ne croit pas qu’il soit obligatoire d’intégrer les groupes d'âge, mais qu'on devrait plutôt donner l'occasion à ceux qui le désirent de participer si le cœur leur en dit. Elle se souvient de trois femmes plus âgées qui se sont liées d'amitié avec elle lorsque ses enfants étaient très jeunes, mais elle dit que ces dames l'ont fait parce qu'elles avaient un cœur pour une jeune maman. « Il y a des personnes âgées qui ne peuvent plus le faire. Il y en a d’autres qui n'en ont pas envie, dit-elle. Mais il y en a qui le font. »

LES RELATIONS INTERPERSONNELLES SONT ESSENTIELLES POUR AIDER LES AÎNÉS À SE SENTIR CONNECTÉS ET À FAIRE PARTIE DE LA COMMUNAUTÉ DE L’ÉGLISE.

Tout le monde recherche la connexion, l'acceptation et l'amour. Former des ministères autour des groupes d'âge est formidable, mais nous devons aussi créer des occasions significatives d’interaction intergénérationnelle qui ne sont pas planifiées à l'avance ou qui ne font pas partie d'un événement de sensibilisation. Chez les personnes âgées, il y a « beaucoup de solitude et de marginalisation, explique Marion Goertz. 'Qui sommes-nous? Qui sont nos pairs? Est-ce qu'on compte pour quelque chose? Est-ce que quelqu'un nous écoute?’Peut-être avons-nous besoin, comme nous sommes appelés à le faire, de dialoguer davantage pour savoir où nous allons et ce que nous contribuons à créer. »

Il importe de rester actif socialement, surtout pour les personnes âgées qui ont toujours été activement impliquées dans le ministère. « Les personnes socialement engagées ont tendance à vivre mieux et plus longtemps. L'engagement social est l'un des éléments clés », dit Noreen Edmonson. Des études ont démontré que l'absence de relations sociales dans la vie des Canadiens augmente le risque de mortalité précoce, au même titre que le tabagisme, l'obésité et le manque d'exercice.

Certaines églises ont un programme « adoptez des grands-parents », d'autres églises jumellent des personnes âgées et des jeunes comme partenaires de prière et émettent des cartes de prière de type missionnaire.

Beaucoup d'aînés ont une expertise qui pourrait être utilisée dans une église, comme Lyle Pennington et ses compétences dans les métiers de la construction, ou Noreen Edmonson dans les soins de santé. Ruth Waring est heureuse d'aider les personnes un peu plus âgées qui ont des problèmes de mobilité parce qu'elle dit mieux comprendre leur situation qu'une personne plus jeune. Ceux qui ont le cœur de servir de mentors aux jeunes dans divers milieux disent qu'ils seraient heureux d'avoir l'occasion de partager leur sagesse et leur expérience.

Ruth Waring a l’impression que les personnes âgées de son église ne sont pas négligées, mais qu'on se souvient et qu'on prend soin d’elles. Son conseil ? « Dépendamment de la taille de l'église, de son budget, et ainsi de suite, une église peut engager un pasteur, un ancien ou un diacre pour le ministère auprès des aînés. Peut-être pourrait-on créer ce genre de poste [pour quelqu'un] qui a le cœur à le faire. »

Noreen Edmonson a exprimé son chagrin de ne pas pouvoir servir dans l'église. « Donnez-moi une idée et je la présenterai aux dirigeants, dit-elle. Je ne suis pas une personne qui a des idées, mais j'ai de l'enthousiasme. Même si je suis une petite vieille, je peux apporter ma contribution. »

Lisa Hall-Wilson est rédactrice pigiste à London, en Ontario.
 

LIVRES ET VIDÉOS RECOMMANDÉS

Note : Ces ressources sont en anglais. Pour ajouter des ressources en français, veuillez envoyer vos suggestions à [email protected]

L'Église méthodiste unie a un bureau sur le vieillissement et les ministères pour personnes âgées : www.aging-umc.org.

Amy Hanson (www.amyhanson.org) est l'auteure de Baby Boomers and Beyond: Tapping the Ministry Talents and Passions of Adults Over 50 (Jossey-Bass, 2010).

A Vision for the Aging Church: Renewing Ministry for and by Seniors (IVP Academic, 2011) par James M. Houston and Michael Parker.

John Roberto édite Lifelong Faith, un journal disponible gratuitement en ligne sur www.lifelongfaith.com/journal.html.

Senior Adult Ministry in the 21st Century: Step-By-Step Strategies for Reaching People Over 50 (Wipf & Stock, 2006) est un livre pratique de David P. Gallagher. —BILL FLEDDERUS

Related Articles